Actualités

Une télécabine pour surveiller les plus de 70 ans

Le jeudi 15 juin 2017

Unique en son genre en Occitanie, la télécabine est la première installation innovante de la nouvelle «Maison de l'habitat, de l'énergie et du bien-vieillir». Présentation.

Rue de Louge, l'ancienne centrale hydroélectrique se prépare à accueillir, sous l'égide du Muretain-Agglo, la «Maison de l'habitat, de l'énergie et du bien vieillir». C'est le volet «bien vieillir» qui ouvre le ban, avec l'installation d'une télécabine médicale conçue et réalisée par la «start-up» H4D. Il n'en existe qu'une vingtaine en France et celle de Muret est la première en région Occitanie.

«Silver economy»

On pousse la porte dans une cabine insonorisée et on s'installe confortablement sur un fauteuil. Il suffit ensuite de suivre les indications énoncées en même temps que données sur un écran vidéo. Taille, poids, indice de masse corporelle, pulsations cardiaques, tension, température, toutes les données de base sont relevées et, à la fin des mesures, imprimées sur papier. Le corps médical prend alors la relève pour les analyser. Cet outil de détection des signes de fragilité des personnes âgées permet de retarder le basculement vers la dépendance. Un enjeu important quand on sait que sur la ville, 55 % de personnes âgées de plus de 80 ans ou plus vivent seules.

La télécabine sera mise en service à la rentrée de septembre, avec des jours d'ouverture à définir. Un auto-questionnaire sera distribué aux Muretains de plus de 70 ans qui devront répondre à quatre questions simples sur leur état de santé. S'ils sont intéressés, ils pourront prendre rendez-vous avec une infirmière du Gérontopôle.

Pour le Muretain-Agglo, l'installation de cette cabine pilote le place en pôle position dans le secteur économiquement prometteur de la «silver economy», de l'économie liée aux cheveux blancs... Le Muretain-Agglo lance ainsi un message à toutes les start-ups qui, comme H4D, développent des idées innovantes de maintien à domicile. Elles seront accueillies à bras ouverts à la «Maison du bien vieillir» dans une «centrifugeuse» qui tournera sous la forme d'une SCIC qui garantit à la fois l'utilité sociale et la participation de collectivités et d'entreprises, comme les caisses de retraite, IMA (Intermutuelles assistance), les laboratoires Fabre, le lycée Charles de Gaulle, etc.

Source : La Dépêche du Midi

Voir toutes les actualités
Facebook
Labarthe TV
Voisins Vigilants
Le Muretain